Secteur concerné par la limitation de déplacement des abeilles entre le 1er avril et le 15 août.

Entre la Lizerne à la Raspille, jusqu’à 1500 m d’altitude. Les communes de 

Arbaz, Ayent, Chalais, Chippis, Chermignon, Conthey, Grimisuat, Grône, Miège, Mont Noble, Mollens, Montana, Lens, Les Agettes, Nendaz, Randogne, Savièse, Sierre, Sion, St. Léonard, Venthône, Vétroz, Vex, Veyras, Veysonnaz

Directive sur la limitation temporaire du déplacement des abeilles

Les abeilles étant d’excellents vecteurs du Feu Bactérien, il est nécessaire de limiter le déplacement des ruches pour prévenir la propagation de cette maladie autour des foyers découverts et assainis les années précédentes.

Le Valais se situe actuellement en zone protégée au sens de l’Ordonnance fédérale sur la protection des végétaux du 27 octobre 2010. En application conjointe des directives fédérale du 5 mars 2002 et cantonale du 03 mars 2003

1. L’introduction en Valais d’abeilles provenant d’une zone non protégée (reste de la Suisse ou étranger) est interdite entre le 1er avril et le 15 août

Sont exclues de cette mesure:

a1) Les abeilles qui sont transportées sur autorisation de l’inspecteur cantonal et qui sont enfermées au moins pendant 2 jours avant le déplacement

b1) Les abeilles provenant de communes exemptes de Feu Bactérien et transportées après le 15 juin à des altitudes supérieures à 1500 m,

c1) Les reines

A l’intérieur du canton, le service de l’agriculture et l’inspecteur cantonal fixent chaque année des zones d’interdiction temporaire de déplacement des abeilles (voir carte au recto), couvrant au minimum un rayon de 3 km autour des foyers identifiés de Feu Bactérien. Pour les colonies d’abeilles qui se trouvent dans cette zone les mesures suivantes sont à appliquer:

2a. Interdiction de sortir les ruches de cette zone entre le 1er avril et le 15 août

Sont exclues de cette mesure :

a2) Les abeilles (colonies, essaims, nucléés, ruchettes de fécondation) qui sont enfermées au moins pendant 2 jours avant le déplacement.

b2) Les abeilles transportées au moins pendant 2 jours à des altitudes supérieures à 1500 m.

c2) Les reines.

2b.    Les ruchers ou les ruches doivent être correctement identifié(e)s par le nom du propriétaire et le report du No cantonal attribué

Tous les déplacements effectués en vertu de a2 ou b2 doivent être annoncés à l’Office cantonal d’arboriculture (Tél. N° 027/606.76.00) et être inscrits dans le « cahier d’effectifs des colonies d’abeilles », tenu à disposition des inspecteurs de ruchers et des contrôleurs phytosanitaires.